Internet 2021 : vers une nette sensibilisation pour la protection des données

Une seule information sensible risque de détruire la vie personnelle et professionnelle d’un individu. Heureusement, de nombreux organismes travaillent de temps en temps à la mise en place d’un véritable système de protection de la vie privée de chaque internaute. Un cadre clair est désormais en place dans toute l’Europe pour endiguer la diffamation sur internet.

Des règlements plus stricts

Il existe le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) auprès de tous les pays membres de l’Union Européenne depuis l’année 2018. Cette initiative consiste à l’optimisation du respect de la vie privée de tous les internautes. Les utilisateurs d’internet et des réseaux sociaux peuvent désormais profiter d’échanger tous les types de données en toute confidentialité.

En 2021, la transparence des traitements des données devient une obligation pour tous les géants de l’informatique, toujours dans le cadre de la protection des données sur internet. En cas d’actualisation des mots de passe de divers comptes sur internet, l’utilisateur devrait être en mesure de fournir ses coordonnées et répondre à des questions sur son identité.

Des droits plus intéressants

Si les artistes et personnalités célèbres font prioritairement l’objet de la protection des données sur internet, le RGPD concerne tous les internautes, sans restriction de catégorie d’âge ni de statut. Les internautes peuvent modifier et récupérer leurs données à tout moment.

Toutes les enseignes spécialisées dans le traitement de données doivent avoir l’accord des personnes concernées avant de consulter ou utiliser des informations privées. Aucune information ne peut être transférée à une entité physique ou morale sans le consentement de son propriétaire. Il est désormais interdit d’utiliser des photos piquées sur les réseaux sociaux sans avoir obtenu une autorisation au préalable du propriétaire de l’image. L’utilisateur a le droit de refuser la demande sans être obligé de donner une explication.

Des sanctions contraignantes

De nombreuses personnes sont victimes d’usurpation d’identité ou de diffamation suite à certaines informations personnelles. En cas de violation du RGPD, il est conseillé de déposer une plainte auprès des autorités compétentes. Différentes autorités de contrôle comme la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) sont autorisées à appliquer des sanctions sévères pour des personnes morales sources des fuites d’informations. Il s’agit des amendes administratives, la mise en demeure et même la suspension du flux des données.

Il est bon de savoir que l’utilisation d’internet peut être plus sécurisée, grâce aux nouvelles politiques de la protection des données sur internet. Les internautes qui traitent des données importantes disposent de plusieurs options : changer constamment les mots de passe, refuser les cookies, utiliser un VPN, etc.

Webdesign : qu’est ce que l’animation parallaxe ?
Création de site web : 2021, l’année de la vidéo